RDC : Le nom du premier ministre laissé par Etienne Tshisekedi, un débat sur le sexe des anges ?

1
190

Dans la soirée du jeudi 23 février 2017 les Congolais ont assisté à un débat à n’en point finir entre les cadres du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, une plateforme laissée par feu le président de l’UDPS Etienne Tshisekedi, et ceux de la majorité présidentielle, la plateforme qui soutient le Président Joseph Kabila.

Alors que Pierre Lumbi était en conférence de presse pour éclairer l’opinion quant à l’existence d’une lettre écrite et signée de la main d’Etienne Tshisekedi, présentant le nom du premier ministre à nommer pour respecter les prescrits de l’accord du 31 décembre 2016, le Secrétaire Général de le MP, Aubin Minaku était aussi en train de faire le même exercice pour contredire les propos du Président du G7.

Pour Aubin Minaku, Tshisekedi n’a jamais transmis un nom au Chef de l’état pour la nomination de qui que ce soit. La MP s’en tient à l’exigence de Joseph Kabila demandant au Rassemblement une liste d’au moins trois noms pour la nomination du premier ministre.

Ce débat est loin d’en finir quand on considère que c’est depuis le début de l’année 2017 que les arrangements particuliers tirent en longueur, devant une population impatiente de voir les choses se mettre sur les rails pour l’organisation des scrutins à tous les niveaux attendus probablement fin 2017.

À en croire les propos tenus par l’un des cadres du Rassemblement sur TV5 Monde, le nom qui se trouverait dans la lettre d’Etienne Tshisekedi est celui de Félix, le fils du défunt président du conseil des sages du Rassemblement. Pourtant dans la foulée d’autres candidatures à la primature ont déjà été annoncées, notamment celle du milliardaire Raphaël Katebe Katoto. Ce dernier a même déjà fait le déplacement de Kinshasa et devrait être entendu par sa plateforme Alternance pour la République.

Dans l’entre temps la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi traine encore à Bruxelles, le débat sur le lieu de sa sépulture et sur les officiels qui devront participer à ses obsèques alimente encore l’actualité en RDC. Une situation qui risque de faire connaitre du retard au processus électoral en cours.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est dégoûtant que le pays soit suspendu à des telles choses alors que le plus grand nombre de citoyens croupit dans le chômage et la pauvreté. Peut-on nous prouver noir sur blanc comment le nom laissé par Son Excellence Étienne Tshisekedi ou pas, va sortir nos compatriotes du chômage de masse et de la pauvreté ? Nous en appelons à un Dialogue Social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here