Nord-Kivu: insuffisance des cartes d’électeurs dans certains centres d’enrôlement , le PLD monte au créneau

2
497

Jeudi 02 mars 2017, le Parti Libéral pour le Développement s’est exprimé au travers d’une lettre ouverte adressée au président de la commission électorale nationale indépendante pour relever les failles dans le déroulement des opérations d’enrôlement des électeurs au Nord-Kivu et parler de la situation politique générale au pays.

Le directoire national du Pld réuni à  Goma autour de son President national Me Jean-Paul LUMBULUMBU MATANAVA,  a condamné fermement le déploiement inégalitaire et insuffisant des cartes d’électeurs dans les centres d’enrôlement au Nord-Kivu. Dans des propos, Lumbulumbu s’est réservé de croire qu’il existe un agenda caché pour extirper à certaines circonscriptions électorales le nombre des sièges qu’elles méritent au sein des institutions politiques au regard de leur importance démographique.

Le président du Pld a signalé qu’il s’est observé une rupture brusque de stocks des cartes d’électeurs pendant plus de 2 semaines, dans plusieurs centres d’enrôlement dans les territoires de Lubero, Masisi, Rutshuru et Walikale.

Ainsi il a demandé à la CENI de suppléer à cette période de rupture par la prolongation de l’enrôlement au Nord-Kivu pour une période de 2 semaines et l’approvisionnement suffisant en stock des cartes d’électeurs dans les centres d’enrôlement concernés.

Dans son communique de presse le Pld a tenu à informer la population de la RDC qu’il confirme et réitère son soutien total aux bons offices de la CENCO et reste confiant à une fin heureuse des discussions directes sur les arrangements particuliers prévus dans le cadre de l’accord de la saint Sylvestre. Et il condamne la persistance injustifiée de divergences notamment sur la modalité de désignation du premier ministre. Le parti cher au Maitre LUMBULUMBU invite le président de la république, la majorité présidentielle et le Rassemblement à faire preuve de bonne foi, à transcender les intérêts partisans au profit de l’alternance démocratique tant attendue par le peuple congolais.

Le Parti Libéral pour le Développement a à son tour condamné les violences exercées contre les religieux catholiques et le saccage des édifices de l’église catholique à Kinshasa, à Lubumbashi et au Kassai par des inciviques. En fin, il a invité les congolais de tous les horizons à soutenir l’action salutaire de la CENCO dans la recherche d’une solution pacifique à la crise politique congolaise et à exprimer leur solidarité aux religieux qui ont été violentés dans les milieux précités.

DJAFFAR AL KATANTY

2 Commentaires

  1. La Commission Africaine pour la Suppression des Élections CASE en sigle, salue la sagesse par excellence des membres du Rensemblement en apportent leur choix et considération indéfectible à la commande de cette plate forme politique de l’opposition Pierre Lumbi comme président suivi de Félix Tshisekedi à la direction politique .
    La CASE fustige la division et rappelle les deux au respect de la démocratie dont leurs regroupements politique sont sensés respecter la règle des jeux.
    La CASE recommande le Président Pierre Lum
    bi et Mr Félix Tshisekedi d’approcher ceux qui se sont exprimés démocratiquement qu’ils n’étaient pas d’accord de la procédure de leur désignation, afin de ramener l’unité au sein de la plate forme susmentionnée pour la victoire de la démocratie et non pas des individus.
    André Kiomba Président et de la CASE.

  2. On peut dire que Moise katumbi est le seul sauveur pour le katangais ,sachant qu’il a beaucoup plus d’habitants dans la capital il pouvait fair de même pour kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here