RDC: ouverture d’une session parlementaire partagée entre élections, dialogue et insécurité. Les chambres présentent leur priorité

0
488

 

Cette session de mars était attendue par la population et par toute la classe politique pour jeter les bases d’un avenir politique et social favorable au développement.  

En ce 15 mars les députés et sénateurs ont repris le chemin du palais du peuple dans un contexte tout à fait exceptionnel vu la situation politique toujours tendue et la situation sécuritaire très instable dans différents coins de la république.

Prenant la parole pour son mot d’ouverture, le président de l’assemblée nationale Aubin Minaku a fait la lecture de différents défis à relever pendant cette session, avec en tête l’organisation des élections, en passant par la clôture des travaux des arrangements particuliers amorcés par la Cenco et la mise en place d’un nouveau gouvernement devant conduire le peuple aux élections prévues fin 2017 dans l’accord de la saint Sylvestre.

Pour sa part, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a fait le plaidoyer en faveur dz la population dont le social ne doit pas être pris en otage par l’enlisement politique. Il a demandé à toute la classe politique de travailler pour la mise en application effective de l’accord du 31 décembre.

Les deux chambres ont promis de travailler dans toute célérité pour doter le pays de tout l’arsenal juridique nécessaire pouvant l’amener rapidement aux élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here