GOMA : LA LUCHA en sit-in à la Monusco ce mercredi 31 Mai 2017 contre Maman Sidikou

0
413

Comme annoncé en début de semaine, une centaine de membres de LUCHA ont fait un Sit-in le matin de ce mercredi 31 Mai 2017 devant le quartier général de la Monusco à Goma.

Portant des pancartes avec différents messages sur les questions de l’heure en République démocratique du Congo, ces jeunes étaient porteurs d’un mémorandum dans lequel ils ont dressé leurs révendications.

Dans ce texte remis au représentant de la Monusco au Nord Kivu et lu devant la presse, les jeunes de La LUCHA, exigent l’ouverture d’une enquête internationale et indépendante après les massacres qui se sont déroulés dans la région du grand KASAI. Et de surcroit elle demande la démission du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et Patron de la MONUSCO, Maman SIDIKOU. Ces jeunes lui reprochent l’incompétence, la complaisance, l’inefficacité dans les actions et surtout sa complicité avec le pouvoir de Kinshasa.

« A la lumière des derniers événements marqués par des violences qui ravagent depuis plusieurs mois la région de KASAI, une enquête internationale indépendante s’impose plus que jamais. A cet égard, les atermoiements de la communauté internationale soulèvent des questions quant à la valeur qu’elle accorde à la vie et à la dignité humaine. La LUCHA constate que la Monusco déjà critiquée pour son inefficacité devient tout simplement une force inutile face à la une mise en œuvre du mandat de protection des civiles que le conseil de sécurité lui assigne depuis plus de 15 ans. 

Quant au représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC et chef de la Monusco, Maman SIDIKOU, il n’est pas à la hauteur de sa tâche, la LUCHA exige son remplacement immédiat par une personnalité plus compétente, plus engagée, plus indépendante et plus rigoureuse, à même d’aider à relever les défis politiques et sécuritaires du moment pour la mission et pour le pays. La restauration de la confiance des congolais en la Monusco en dépend. » Ont déclaré les jeunes de la Lucha dans leur mémorandum.

Plus d’implication de la mission onusienne…

« Nous avons constaté que depuis qu’il y a des massacres dans le KASAI, la Monusco n’est pas bien impliquée dans la recherche de la solution. Nous voyons qu’il y a eu beaucoup des gens tués et on ne voit vraiment pas l’implication de la Monusco pour protéger la population. Et c’est comme ça que nous avions tenu un Sit-in parce que nous avons l’objectif d’exiger une grande implication et aussi de voir la vérité dans tout ce qui se passe au KASAI ».  a dit  Ghyslain MUHIRWA, membre de la cellule de communication de la Lucha, avant de tirer au clair ce que le mouvement veut sur Monsieur Maman SIDIKOU. « Nous avons besoin de l’implication de la MONUSCO en tant qu’institution. Et c’est lui qui, aujourd’hui chapote la MONUSCO, et nous disons que s’il est incapable de faire bien son travail qu’il soit remplacé ».

Pour sa part, la Monusco Nord Kivu n’a pas voulu commenter cette actualité. Même dans la conférence de presse hebdomadaire de ce mercredi 31/05/2017 à midi, le porte-parole de la mission onusienne a évité de répondre à toutes les questions liées à ce Sit-in de la Lucha.

DJAFFAR AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here