Thierry Barbaut : En RDC le numérique peut apporter des solutions dans les secteurs de l’eau, la santé, l’éducation, l’environnement…

0
455

Venu de France pour participer au premier salon du numérique en RDC, CongoTechDays, Thierry Barbaut a partagé son expérience avec une assistance composée essentiellement des étudiants et des jeunes entrepreneurs réunis dans la salle des plénières du bâtiment du 30 juin à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

Le patron de info-afrique.com a voulu présenter les secteurs les plus porteurs dans les 5 prochaines années en Afrique centrale en se basant sur les nouvelles technologies du numérique. « Nous avons les mobiles, les télécoms, les innovations, les drones, les data. En bref tout ce que l’on peut faire avec le numérique, ou même des smartphones. Tout le monde a un smartphone aujourd’hui, mais comment on peut gagner de l’argent en se servant de cet outil important. »

Dans le cas spécifique de la RDC Thierry Barbaut estime qu’avec le numérique on ne va rien inventer d’autre si ce n’est que le fait de démultiplier les projets. « Pour moi les secteurs porteurs au Congo c’est ce dont ont besoin les humains pour vivre et mieux préserver leur environnement. Se nourrir, se loger, gagner de l’argent … Donc ici il est question de développer des solutions dans le secteur de l’eau, l’entreprenariat, la santé, l’éducation et la protection de l’environnement pour préserver ce poumon d’oxygène qui est la grande forêt du Congo. Donc toute cette économie peut être portée par le numérique et cela peut métamorphoser le pays dans les 5 prochaines années comme c’est le cas avec les téléphones mobiles à ce jour. »

Travaillant aussi pour une Ong (La Guilde) qui réalise plusieurs projets dans des pays d’Afrique, notamment en RDC, Thierry Barbaut a, en répondant aux questions lui posées par des invités, précisé que sa structure réalise des projets qui sont présentés par des communautés locales en se basant sur les besoins réels dans leur environnement immédiat.

« Ces projets sont portés par des structures locales, des coopératives, des chefs de villages, des entreprises, des associations ou des Ongs. Nous avons des projets qui touchent l’eau, la santé, l’éducation et l’environnement. Ces projets sont dans le Kasaï, dans le Kivu, autour de Kinshasa et dans la capitale même, notamment dans le traitement des déchets et dans l’entreprenariat. » A-t-il conclu.

Notons que Thierry Barbaut était l’un des orateurs qui ont été conviés à entretenir les visiteurs du salon du numérique organisé par Daniweb-expert dans la ville de Lubumbashi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here