Mairie de Lubumbashi : l’assemblée provinciale se saisit de la pétition sur la gestion des finances publiques, le Maire rejette en bloc les accusations

0
228

C’est le député Mwandwe élu de Sakanya et président de la commission économie et finances de l’Assemblée provinciale qui porté la voix du collectif des journalistes citoyens sur la gestion des recettes réalisées par la mairie de Lubumbashi.

Dans la plénière de ce jeudi, le député de Sakanya a informé ses collègues que la pétition en question fait parler d’elle à travers tous les médias et elle se trouverait sur les tables de tous ses destinataires, dont le principal est le président de l’assemblée provinciale.

Le président de l’organe délibérant a promis de prendre connaissance de la correspondance avant son analyse par les élus du Haut-Katanga.

De son côté, le Maire de Lubumbashi Jean-Oscar Sanguza Mutunda a tenu ce jeudi 12 octobre un point de presse pour aborder la question de la gestion des recettes qu’il gère. Il a fait le bilan des réalisations de la ville, notamment l’achat des camions d’assainissement.

Des arguments qui ont encore suscité des questionnements dans le chef des initiateurs de la pétition qui démontrent que depuis plus de 5 ans, les recettes de la mairie ne peuvent pas être réduites au simple fait d’acheter 10 camions si l’on sait qu’en dehors des 25.000 dollars us engrangés chaque jour sur le transport en commun, il y a la taxe de stationnement qui s’évaluent à des millions de dollars et les taxes sur étalage dans les marchés et même la patente. Selon le Réseau des médias communautaires du Katanga, une autre enquête démontre que les attachés de presse de la mairie et autre personnel connaissent des mois d’impaiement depuis plusieurs mois. En plus, les autorités urbaines précédentes se plaignent aussi du manque de volonté de la mairie de Lubumbashi de payer leurs indemnités de sortie. Le Maire n’a fait qu’éviter la question depuis maintenant plusieurs années.

Ce dossier semble avoir beaucoup de rebondissements et nous allons y revenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here