Goma: Plusieurs morts dans des altercations entre manifestants et forces de l’ordre aux quartiers Majengo et Katoyi

0
2771

9 morts c’est le bilan avancé par les témoins sur place à Goma, et les sources officielles annoncent un bilan de deux morts et des dégâts matériels importants.

Depuis tôt le matin de ce lundi 30 octobre 2017, les jeunes du quartier Majengo et ceux de Katoyi, répondant à l’appel du CASC Collectif d’Actions de la Société Civile d’observer une journée ville-morte ce lundi 30 octobre, ont barricadé la route principale pour empêcher toute activité dans ce quartier.

Les éléments des forces armées et de la police ont été dépêchés pour remettre de l’ordre. Malheureusement, du maintien de l’ordre on est passé à des troubles. La population a brûlé le bureau du quartier et le sous-commissariat de la police, pendant que les forces de l’ordre leur tiraient dessus à balles réelles et à bombe à gaz lacrymogène.

« Ce que je viens de voir aujourd’hui c’est comme jamais au paravent, c’est du jamais vu. Ils ont tiré sur nos frères civils qui manifestaient pacifiquement. Au lieu que la police nous  sécurise, elle a tiré à balles réelles, et comment est-ce que l’armée peut intervenir lors d’une manifestation? » Déplore Aisha, Habitant du quartier Majengo.

Si pour l’instant le bilan est mitigé selon les sources, plusieurs morts et blessés ont étés enregistrés. Le médecin en chef du centre médical TUMAINI nous informe qu’il a reçu 4 corps sans vie et 3 civils blessés.

Daffar AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here