Loi électorale : la société civile dénonce des manœuvres pour retarder l’exécution du calendrier électoral

0
652

Disposition de réforme de la loi électorale, Jonas Tshiombela estime que c’est une stratégie pour lutter contre l’inflation des partis politiques, ce qui est un non-sens pour le coordonnateur national de la nouvelle société civile du Congo.

Pour Jonas Tshiombela la meilleure façon d’éliminer certaines formations politiques dont on ne veut pas de leur existence serait de recourir à la loi sur l’agrément des partis politiques.

Le no1 de la nouvelle société civile du Congo a profité du micro de global infos.net pour dénoncer ce qu’il qualifie de manœuvres pour justifier le retard dans l’exécution du calendrier électoral, c’est notamment le vote de la loi électorale qui devrait avoir lieu le 30 Novembre mais qui jusque-là est objet des discussions au parlement, aussi a-t-il relevé l’absence au niveau de la CENI du plan de décaissement.

Pour la NSCC la solution à la crise politique actuelle en RDC passe par le retour  aux dispositions de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Jean-Paul MUBIAYI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here