28 Janvier 2018: la RDC célèbre la journée mondiale de la lèpre, la province du Sud-Kivu comptée parmi les régions endémiques de cette maladie

0
73

« Un dépistage est un traitement précoce des malades pour stopper la transmission de la lèpre en RDC, ayant comme sous thème : recherchons les cas de lèpre partout où ils se trouvent ». C’est le thème retenu pour la célébration de la journée mondiale de la lèpre.

Cette maladie qui attaque la peau et les nerfs périphériques se reconnaît par une ou plusieurs tâches insensibles, claires et sans démangeaisons. Elle est guérissable si traitée précocement. Le retard dans le diagnostic et le traitement de la maladie mène à des complications qui entraînent l’invalidité de la personne atteinte de la maladie. A déclaré le Ministre provincial de la santé du Sud-Kivu.

Vincent CIBANVUNYA, ministre provincial de la santé (Sud-Kivu)

Sachez que la RDC est comptée parmi les pays endémiques de la lèpre avec une grande charge de la lèpre dans le monde. Les statistiques disponibles au sud Kivu font état de 189 cas d’infirmité secondaire à la lèpre et 102 cas de lèpre dépistés et traités pour l’année 2017 dont 13 enfants et 52 femmes.

Actuellement, les zones de santé les plus endémiques de la lèpre sont Fizi, Nundu, Lemera, Mwenga, Ruzizi, Uvira, Idjwi et Mulungu.

Dans un message adressé à la population, le ministre provincial de la santé Vincent CIBANVUNYA a dit que les invalidités liées à la lèpre constituent un problème de santé publique et attire l’attention du programme national et des partenaires afin de mettre en place des mécanismes efficaces de le prévenir. Or l’approche médicale seule ne suffit pas pour lutter contre la lèpre a encore dit le ministre provincial Vincent CIBANVUNYA.

Crispin KYALANGALILWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here