UDPS : Célébration de 36 ans de combat politique et mobilisation pour la marche du 25 Février 2018

0
446

Le parti de l’Union pour la démocratie et le progrès social a célébré ce jeudi 15 février ses 36 ans d’existence à son siège située à la 11e rue résidentielle de la commune de Limete.

Quatre temps forts ont marqué la circonstance; d’abord le mot des quatre présidents fédéraux qui gèrent le parti du moins pour la ville province de Kinshasa ; il a été question pour eux de rétracter l’origine du parti, mettre l’accent sur les objectifs de la lutte voulue non violente au regard des enjeux de l’heure, mais également d’arroser un tout petit peu  sur les travaux du congrès à venir  qui devront symboliser d’après ces cadres du parti une véritable leçon de la démocratie.

« 36 ans avec un parti héroïque parsemé des plusieurs événements bons et mauvais…la base  de Kinshasa lance un appel pressant à tous les décideurs du parti présents et à venir qu’à partir de ce 36e anniversaire l’UDPS cesse d’être dindon de la farce, marchepied, béquilles ou escaliers de n’importe quel aventurier ou groupe d’aventuriers quels que soit leur position et rang social…nous sommes un parti d’actions pacifiques, de rues, nous ne sommes pas un parti de bureau, de radio ou de télévision, des journaux et même de déclarations. »

« Voilà pourquoi nous soutenons les actions des laïcs chrétiens catholiques et pendant ce temps l’UDPS se prépare fiévreusement pour des  actions Pacifiques de grande envergure pour atteindre l’objectif de la transition sans Kabila…. » ont fait savoir les fédéraux du parti pour la ville de Kinshasa.

Si au cours de leurs adresses respectives, le président de la ligue de jeunes et l’exécutif par le biais de maître Patricia Nseya ont versé dans le même sens, le message du secrétaire général a plus mis en exergue les capacités et le rôle politiques de la fille aînée de l’opposition congolaise. Jean-Marc Kabund reste convaincu que son parti n’a jamais perdu ses prouesses dans les actions menées sur terrain contrairement aux mauvaises langues selon lui qui estiment que le parti est en perte de vitesse.

Tout en reconnaissant à l’église catholique son rôle social non négligeable, l’intérimaire de feu Étienne Tshisekedi  promet de mobiliser pour une participation à la hauteur de 60% lors des prochaines actions  que mène le CLC pour l’obtention d’une transition sans Joseph Kabila.

« Je voudrais vous rassurer que nos relations avec l’église catholique sont au beau fixe …, le mariage entre l’UDPS et l’église catholique date de depuis la conférence nationale souveraine, elle a toujours joué son rôle social et nous le rôle politique… d’ailleurs cette fois-ci nous annonçons notre participation à plus de 60% à la marche organisée le 25 février prochain » a lâché Jean-Marc Kabund

Jean-Paul MUBIAYI

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here