Nord-Kivu: Attendus pour mettre la lumière sur l’incursion des Militaires Rwandais, les enquêteurs de la CIRGL manquent à l’appel

0
228

Le samedi 17 février la Rwanda Defense Forces a procédé à un rapatriement illégal des 3 corps de soldats congolais morts sur le champ d’honneur dans le parc de Virunga.

Les forces armées congolaises avaient laissé ces trois corps comme éléments de preuve que les combats ont eu lieu en RDC. Et que les soldats seraient enterrés avec honneur après l’enquête du Mécanisme Conjoint de Vérification Élargie (en Anglais: Joint mechanism of Verification – JMV) qui est une équipe de l’armée de la CIRGL sensée régler les problèmes des frontières dans la sous-région des Grands-Lacs. Mais comme le Rwanda se croit plus malin, il a précédé la JMV pour effaces les traces.

Cependant la position des FARDC reste la même, le combat a eu lieu en RDC, à cause de l’incursion rwandaise sur le sol congolais.

Ce lundi 19, date prévue pour l’arrivée de la JMV sur le lieu d’affrontement, une équipe de plusieurs journalistes a passé nuit sur le mont Mikeno non loin du lieu en attente des enquêteurs de la JMV pour avoir la vérité sur cette affaire. Et cette fois-ci la vérité n’arrivera pas. Car la CIRGL n’a pas envoyé ses hommes. Soit, parce que les journalistes les avaient précédé ou alors pour une autre raison. Et quelle est l’autre raison qui serait plus importante que régler ce différant ? Intrigué, Austère Malivika journaliste de VOA – Afrique se lamente _«Je ne peux pas comprendre pourquoi ils ne viennent pas après qu’on ait fait cette marche à pied de 6 heures de temps.»_ Et c’était la désolation de tous les journalistes.

Au micro de votre média, le général Bruno Mandevu, commandant des Opérations SOKOLA II, a félicité la bravoure de tous les journalistes nationaux et internationaux qui ont fait ce pénible safari à la recherche de la vérité. Et il a continué à garder sa position sur le fait que ce sont les militaires rwandais qui sont sur le territoire congolais.

Djaffar AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here