Marche du 25 Février : les Musulmans divisés, l’AKAM appelle à manifester, la COMICO soutient les Catholiques

0
362

Il y a plus que 2 semaines que le comité laic de cordination a appelé les congolais à une marche pacifique contre le non-respect de l’accord de la Saint-Sylvestre. A cette même date, l’Alliance de Kabilistes Musulmas du PPRD « AKAM/PPRD » organise une autre « Marche pacifique » à laquelle elle invite des différentes associations musulmanes des imams, des mamans, et des jeunes en vue de soutenir la tenue des élections le 23 décembre 2018.

Dans un pays de liberté d’expression, cette 2ème marche du 25 février n’a aucun problème. Mais au regars du climat sécuritaire et politique actuel du pays, et de la cotation de l’application des agents des services sécurité et de la police lors des dernieres manifestations publiques et pacifiques, nous dirons que cette deuxième marche a pour but de mettre la poudre au feu si pas provoquer l’église catholique.

Dans sa lettre n°003/AKAM/CM/MMS/2018 du 17 février 2018 adressée au gouveneur de Kinshasa, pour l’informer de la marche, l’AKAM a communiqué les iténeraires de sa marche, et il y a de quoi s’inquiéter. La marche de L’AKAM a 5  itinéraires avec 5 points de départs qui sont des mosquées et les 5 points de chute sont des églises catholiques. Est-ce une provocation ?

Le chef de la communauté musulmane ne va pas dans le même sens que L’AKAM/PPRD. Cheikh Ali MWINYI MKUU, représentant légal de la COMICO) regrette que certaines autorités cherchent à opposer les musulmans aux catholiques du pays pour des « fins politiciennes »

«Comme je l’ai dit l’autre fois, la marche pacifique est un droit reconnu dans notre constitution. Et nous ne pouvons jamais nous opposer à une marche si celle-ci est pacifique. Nous avons appris à travers les médias que nos frères catholiques organiseraient une marche pacifique ce 25 février 2018 même si nous n’avions pas été saisis directement, ils ont droit de le faire comme tout le monde d’ailleurs. Et je crois que cette marche n’est pas seulement pour les laïcs catholiques, mais pour tous ceux qui se sentent concernés. Les musulmans n’ont pas projeté une marche le 25 février à l’opposition de celle des Laïcs catholiques. C’est faux ! Si une telle information circule, je pense que c’est une manipulation de certaines autorités pour chercher à opposer les musulmans aux catholiques du pays. Et je le regrette! L’Islam est une région de paix, et toute action contraire à la paix n’est pas de l’islam.»

Les Imams membres de l’AKAM passent des messages d’appel à leur marche sur les chaînes de télévision publique. Dans son message diffusé à la TÉLÉ 50, l’imam Moussa SADR justifie l’organisation de la marche par le souhait d’avoir des élections apaisées à la fin de cette. «Le pays n’appartient pas à une seule confession religieuse, le pays nous appartient tous. Les catholiques vont faire leur marche et nous, nous ferrons la nôtre. On n’a pas besoin des troubles dans le pays, nous on a besoin des élections et c’est pourquoi nous allons marcher pour soutenir l’organisation des élections en décembre». Dans des provinces, rien ne fait état d’une marche de ce regroupement politique des musulmans affilié à la majorité présidentielle.

Djaffar AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here