RDC : L’UDPS vers une succession père – fils

0
548

En matinée politique d’hier samedi, soit un jour après son retour de l’Europe, Felix TSHISEKEDI a axé son adresse autour des trois points, à savoir ; la convocation du congrès extraordinaire, sa rencontre avec Moise KATUMBI, mais aussi concernant la discipline au sein de l’UDPS.

Pour tout savoir au sujet de la tenue du congrès extraordinaire du parti qui aura pour l’unique point à l’ ordre du jour l’élection du remplaçant de feu Étienne TSHISEKEDI, le secrétaire général adjoint en charge de la diplomatie a laissé entendre qu’il avait été aussi chargé par le secrétaire général  de participer à la mobilisation des fonds pour l’organisation du dit congrès. Mission accomplie et le congrès aura bel et bien lieu d’ici fin mars a rassuré Felix TSHISEKEDI

Par la même occasion, Felix TSHISEKEDI a annoncé sa candidature à la succession de feu son père, décédé à Bruxelles le 01/02/2017. Ce candidat déclaré souhaite un débat public avec les autres candidats au même poste pour prouver l’existence de l’esprit démocratique au sein du parti

Au sujet de la plateforme qui vient de voir jour en Afrique du sud autour de Moise KATUMBI, le président du rassemblement invite les uns et les autres à plus de retenue et de tolérance  car conformément à la lutte menée par l’UDPS ,ceci rentre dans la libre expression du jeu démocratique, a-t-il souligné. En outre, Felix TSHISEKEDI a fait remarquer que le RASSOP n’étant pas une plateforme électorale, les membres peuvent mener les activités politiques de leur choix.

En rapport avec la discipline au parti de l’Union pour la démocratie et le progrès social, le SGA du parti invite les membres du parti à privilégier le débat à l’interne que de chercher à exposer le parti à l’humiliation et aux critiques par les adversaires et les ennemis de l’UDPS.

On se souviendra qu’une frange sous la houlette d’un autre membre du parti Sylvain Mutombo avait au cours de son point de presse la même semaine accusé l’exécutif de l’UDPS d’entretenir le flou dans la convocation du congrès extraordinaire reporté sine die. Une sortie médiatique boudée par le porte-parole du parti Augustin Kabuya, ce dernier joint au téléphone par global infos a qualifié la Symac UDPS d’une structure informelle.

 

Jean-Paul MUBIAYI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here