Leila ZERROUGUI : Ce n’est pas la MONUSCO qui va ramener la paix et la sécurité à la population.

0
377
LEILA ZERROUGI A GOMA © Photo/ Djaffar AL KATANTY

C’est en début de l’après-midi de ce jeudi 22 mars qu’est arrivée à Goma la nouvelle chef de la MONUSCO et représentante du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, Leila ZERROUGUI en provenance de Kinshasa.

Dès son atterrissage elle a pris la direction du gouvernorat pour aller échanger avec le chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu. Celle-ci est sa première visite du Nord-Kivu depuis qu’elle occupe cette fonction au sein de la mission onusienne. Après le huis-clos avec les autorités, elle a fait face aux chevaliers de la plume pour sur différents points essentiels.

Parlant de la restauration de la paix et la sécurité dans le pays, madame Zerrougui a défini cette tâche comme étant une exclusivité du gouvernement congolais et que la Monusco ne sert que d’appui. « Sachez que nous avons un mandat de coopération et de collaboration avec les autorités. Nous n’avons pas un mandat exécutif, ce n’est pas la MONUSCO qui va ramener la paix et la sécurité à la population. Ce que nous amenons, c’est un appui en expertise mais aussi un appui de force militaire puisse qu’on a le plus gros de nos troupe qui est basé dans le Sud et le Nord-Kivu même si on a d’autre menaces ailleurs. »

Madame Zerrougui a tout de même reconnu qu’il n’y a pas que la force militaire qui puisse apporter paix et stabilité à la RDC. Elle a à cet effet invité les congolais au dialogue et à la tolérance. « Et je dis qu’il y a beaucoup des choses qu’on peut faire en dehors de la réponse militaire qui peuvent réduire les menaces … cela s’est déjà vérifié dans plusieurs pays du monde» a-t-elle conclu.

Voici près de 20 ans déjà que la Monusco est en RDC en mission de maintien de la paix, sans que cette dernière soit rétablie moins encore maintenu. La plus grande mission de l’histoire des nations-unies est même critiquée d’inefficacité par certains citoyens congolais qui ne voient pas l’importance de son existence.

Papy MULUMBA habitant de Goma nous explique à propos : « C’est depuis 1999 que les nations-unies sont ici sans rien faire de concret, des millions des congolais sont morts sous leurs nez, quel maintien de paix font-ils ? Ils maintiennent quelque chose qui n’existe même pas, c’est inadmissible. La femme qui es venue [ndlr, la représentante du SG de l’ONU] que va-t-elle faire de spécial que ses prédécesseurs n’avaient pas fait ? »

A en croire Mulumba, Leila Zerrougui doit beaucoup faire pour convaincre.

 Djaffar AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here