Guerre du cobalt : un collectif de journalistes s’en va en guerre contre l’indexation du cobalt Congolais (touche pas à mon cobalt)

0
308

Par la voie de presse, les journalistes membres de ce collectif ont lancé une campagne dénommée « touche pas à mon cobalt ». Une manière de dire non à toute manœuvre visant à considérer le cobalt en provenance de la RDC comme venant d’une zone dangereuse ou en conflit.

Coordonnée par Franck Fwamba du magazine Mining news, cette campagne va connaitre une séance de formation des professionnels de la presse les 29 et 30 mars prochains dans la ville de Kolwezi, province du Lualaba.

Cette formation réunira les professionnels des médias venus de la province du Haut-Katanga et ceux de la province hôte du Lualaba.

Global Infos qui est partie prenante à cette formation prendra une part active à la formation qui a pour avantage d’équiper les professionnels des médias avec des textes légaux pouvant les aider à asseoir un lobbying constructif en vue de sauver le cobalt congolais.

En effet, à l’ère où le cobalt prend de plus en plus de la valeur au monde, la RDC est attendue à jouer un rôle important dans la fourniture de ce métal dans l’industrie mondiale. Cependant une campagne de dénigrement est lancée dans le monde pour faire indexer le cobalt congolais comme ce fut le cas avec le coltan. Cette matière précieuse en provenance de la RDC est considérée comme un minerai de sang, alors qu’une fois traverser la frontière, le coltan devient une production de la plus part des pays par lesquels il transite.

Pour éviter d’en arriver à cette triste réalité, le Gouverneur du Lualaba, provinciale essentiellement minière et qui produit aussi du cobalt, a voulu accueillir cette première séance de formation de la campagne « don’t touch my cobalt ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here