Faut-il tracer le cobalt de la RDC ? Oui mais par les Congolais pour en assurer la rentabilité

0
186

Cette question abordée dans le cadre de l’atelier sur les enjeux mondiaux du cobalt a relevé les questions qui entourent la réalité de la traçabilité du cobalt produit en RDC.

Le système de traçabilité consiste à suivre les minerais de l’extraction à l’exportation et la commercialisation, en passant par le traitement et le conditionnement de ce cobalt. Ceci est fait pour lutter contre un travail d’extraction comprenant des méthodes qui vont à l’encontre de la protection des populations vulnérables.

Les panélistes ont plaidé en faveur d’une traçabilité assurée par l’état congolais. Les mécanismes visant à priver les Congolais de leur droit aux minerais dont regorge leur sous-sol sont à condamner, selon Maitre Shadrack.

« Il est temps que les Congolais arrêtent de parler en mal de leur propre pays et que les étrangers comprennent qu’ils ne doivent pas saboter la production qui leur permet de développer leurs industries ». A déclaré le panéliste.

La justice distributive doit primer dans tous les mécanismes de traçabilité des minerais, c’est le plaidoyer qui a été fait par les panélistes en cette première journée des réflexions sur les enjeux du cobalt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here