Ecole Nationale du Cadastre (ENACTI) : les femmes ont clôturé le mois de mars par une conférence débat sur la gestion de la terre

0
185
Les oratrices et les responsables du service de cadastre Lubumbashi

Le mois de mars dédié à la femme a été clôturé dans une ambiance festive par les femmes des services du cadastre et celles de l’école nationale du cadastre et des titres immobiliers le samedi 31 Mars 2018.

Tout a commencé par une matinée d’échange au tour des différents thèmes animés par les oratrices choisies pour la circonstance, dans la salle Imara en présence de plusieurs femmes de toutes les couches sociales et de certains responsables des services de cadastres.

Le thème principal a été développé par madame Rosette MASENGO, elle a axé son speech sur la problématique de la gestion de la terre en milieu rural,  aspiration et intégration. Dans son exposé, madame Rosette a encouragé la femme rurale à poursuivre ses travaux des champs pour son autonomisation et la prise en charge de son foyer, cependant elle devra aussi s’intéresser à la gestion de la terre pour se rendre encore plus indépendante.

Le deuxième exposé sur les instruments juridiques nationaux et internationaux de protection de la femme a été développé tour à tour par une avocate et une femme juge.

L’assistance a retenu que parmi les instruments  juridiques nationaux de protection de la femme nous avons le code de la famille et la constitution. Et parmi les instruments juridiques internationaux, la juge a cité la déclaration universelle des droits de l’homme et toutes les conventions et traités auxquels la République Démocratique du Congo a souscrit et ratifié.

Les oratrices de la conférence du 31 mars 2018

Les deux derniers exposés ont porté sur l’intégration de la femme dans le milieu professionnel. Ici, les oratrices ont fait savoir que la femme intellectuelle, celle qui a été dans les mêmes écoles que l’homme, a les atouts  et aptitudes  pour s’imposer au travail et apporter le meilleur d’elle-même, pour y arriver, elle doit se débarrasser de tout complexe et préjugé à son égard.

Apres ces brillants exposés, un jeu de questions et réponses s’en est suivi et les échanges ont été très enrichissants.

Pour encourager les femmes à s’intégrer dans le milieu professionnel sans complexe, l’assistance a eu droit à quelques témoignages des femmes travailleuses aux services de cadastre.

DETOU KATUTA, l’un des conservateurs des titres immobiliers a pris la parole pour saluer cette initiative et encourager les femmes du cadastre à prendre l’habitude d’organiser ces genres de rencontres pour éveiller la conscience de toutes les femmes.

Le mot de clôture de cette manifestation a été prononcé par Guy MULELA, conseiller et représentant du ministre provincial des affaires foncières  Alain ILUNGA KASONGO.

Les invités et organisateurs ont partagé un cocktail  prévu pour la circonstance  avant d’assister à un match de football.

Edouard KANKU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here