Lutte contre la corruption : la série d’enquêtes viserait aussi les Clubs congolais qui bénéficient des fonds de l’état

0
360

Après la FECOFA et le secrétariat général au sport, les services du Conseiller spécial du Chef de l’état en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme devront très bientôt s’attaquer aux clubs qui reçoivent un financement de la part du Gouvernement national ou même des gouvernements provinciaux.

Justifier les fonds reçus par des documents comptables, notamment les factures des dépenses effectuées, c’est ce à quoi s’attendent ces services, au risque de faire face aux poursuites judiciaires. Une situation jugée compliquée par des observateurs qui estiment que les dépenses des équipes sont très souvent au-dessus des moyens fournis par le Gouvernement.

En rappel, les inspecteurs judiciaires qui travaillent avec Luzolo Bambi, s’intéressent désormais à la gestion du sport en RDC. Déjà mardi 17 avril, ils ont procédé à l’interpellation et à la garde à vue du secrétaire général aux Sports et Loisirs, Barthélemy Okito Oleka, ainsi que des principaux responsables de la Fédération congolaise de football -FECOFA-, notamment le président Constant Omari, le vice-président chargé des finances Roger Bondembe Bokanianga et le vice-président en charge des équipes nationales Théobald Binamungu Rubambura.

Il leur est reproché une série de détournements présumés des fonds publics versés pour le sport national, notamment le football.

Ces interpellations résultent des enquêtes diligentées depuis début avril par les officiers de police judiciaire rattachés aux services du conseiller spécial. Les dossiers accompagnés des auteurs présumés de ces infractions ont été mis à la disposition du Procureur général près la Cour d’appel de Matete.

Guillit KOBA ADRIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here