Kenya: Les femmes réclament plus des droits sur l’allaitement en milieux publiques

0
81
Marche de femmes à Nairobi ce mardi 15/05/2018. © Photo : AL KATANTY
Les femmes de Nairobi en colère contre ce qu’elles considèrent être une discrimination graves à leur égard et à l’égard des nourrissons, ont manifesté cet avant-midi du 15 mai 2018. Pour cause, demander le respect du droit d’allaitement de l’enfant par sa maman quelque soit l’endroit. 
Cette colère est la réponse à un événement qui s’est déroulé la semaine dernière dans un restaurant du Down town de Nairobi sur le croisement des rues Accra et Tom Mboya, non loin du bureau des archives nationales, où une cliente a été contrainte par le manager du restaurant à allaiter son bébé dans les toilettes alors qu’elle commençait à le faire dans la salle du restaurant.
Prise de colère, cette femme a alerter les associations et ong locales de défense des droits de la femme et de l’enfant qui ont décidé à marcher aujourd’hui.
La marche a commencé à la place historique de la liberté « Freedom corner », passée par le parlement où les manifestants, quelques hommes soutenant la cause féminine aussi, ont lu et déposé un mémo ; elle s’est achevée sur le lieu de l’incident de la dernière semaine, le restaurant Olive.
Plusieurs chants et slogans ont été chantés pendant la manifestation. Certaines femmes femmes ont allaité leurs bébés à ciel ouvert d’avant l’entrée du parlement, d’autres ont fait d’illustrations avec de poupées.
«Nous condamnons l’acte qu’à été victime notre sœur, les toilettes ne sont pas faites pour l’allaitement, l’enfant a des droits, parmi lesquels l’allaitement qui est trop capital pour sa santé, comment est-ce je me tairai après un tel acte ?» c’est confié à global infos une manifestantes.
Ces femmes espèrent par leur marche, appeler les autorités kényanes à créer d’espaces publique d’allaitement dans toutes les villes du pays comme il y en a pour les fumeurs, et obliger les dirigeants d’entreprises, chefs des bureaux des créer cet espace pour permettre les mamans d’allaiter convenablement sans se couvrir sans avoir ni peur ni  honte.
Une foule des femmes proteste devant le restaurant Olive à Nairobi, mardi 15/05/2018. © Photo : AL KATANTY
Le manager du restaurant Olive qui a reçu la promotrice de la marche, a demandé pardon aux femmes sans reconnaître que le fait se soit passé dans son restaurant. Il a accusé une manipulation des réseau sociaux pour lui faire une mauvaise publicité.
Plusieurs personnes témoignent cependant avoir vécu le fait de leurs propres yeux, les hommes y compris. Les femmes ont accepté les excuses du restaurant et laissé une copie de leur mémo au manager. Avec le soutien de quelques parlementaires kényans, on espère voir ces femme avoir leur gain de cause et avoir des place d’allaitement dans les rue de Nairobi dans les jours à venir.
Djaffar AL KATANTY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here