Ebola: le ministère de la santé parle de 45 cas de la fièvre hémorragique et des mesures prises pour bloquer la maladie

0
125

Dans un communiqué publié le 15 Mai 2018, le ministère national de la santé fait état d’un total de 42 cas de fièvre hémorragique qui ont été signalés dans la région de Bikoro, dont 2 confirmés, 20 probables et 20 suspects.

Selon Oly Ilunga, la catégorie des cas probables reprend tous les décès notifiés pour lesquels il n’a pas été possible d’obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire.

« En outre il y a eu reclassification d’un cas suite au travail de vérification de nos épidémiologistes qui est en cours dans les différentes aires de santé. Nous attendons la fin de ce travail pour vous partager le nouveau tableau récapitulatif mis à jour. » Confirme le communiqué du ministre.

Dans le cadre de la riposte, il est envisagé une campagne de vaccination : « Jusqu’à présent, plus de 500 contacts ont été identifiés. Les équipes d’épidémiologistes du Ministère de la Santé sur le terrain continuent leurs investigations pour identifier et localiser tous les contacts supplémentaires. Cette liste de contacts est essentielle car elle nous permettra de planifier la campagne de vaccination et de cibler les personnes à vacciner en priorité.

Un centre de coordination des opérations dans la Province de l’Équateur sera installé à Mbandaka pour être en première ligne en vue suivre la mise en œuvre effective de tous les axes du plan de riposte. Il sera animé par un Coordonnateur représentant le Ministre de la Santé.

Crispin KYANGALILWA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here