UDPS : Valentin Mubake lance son aille de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social

0
172

UDPS / LE PEUPLE c’est le nom du nouveau parti politique de l’opposition créé par un ancien cadre de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi. A l’occasion de la sortie officielle de son parti, le samedi 19 mai 2018, Valentin Mubake qui ne croit pas aux élections cette année sous le règne de Joseph Kabila, s’est affiché en victime d’un comportement irrationnel de la part de ses pairs, comme d’autres leaders de l’opposition.

C’est une nouvelle aille de l’UDPS qui naît au moment où le CNSA se bat pour l’authenticité de celle sous le leadership du fils Tshisekedi au mépris des dissidents obligés de créer des parti politiques avec d’autres labels. Valentin Mubake, ancien sociétaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social, désormais patron de l’UDPS / le peuple, affirme avoir épuisé tous les efforts dans le cadre du rapprochement et de l’unification du grand parti de l’opposition.

« A l’impossible nul n’est tenu, nous avons décidé de prendre notre direction après que tous les efforts pour l’unité du parti se soient avérés veins. J’ai obtenu un récépissé qui s’appelle un droit acquis. Je ne suis pas usurpateur au sein de l’UDPS, j’y suis depuis 1990 et j’ai réussi à gérer le parti avec Tshisekedi de 2005 à 2009 «  a déclaré Valentin Mubake.

Le no 1 de l’UDPS / le peuple désapprouve le plaidoyer du CNSA en faveur de l’UDPS Tshisekedi, pour Mubake, seul le ministère de l’intérieur est habilité à traiter des questions liées aux conflits des parti politiques et d’ajouter que les plaignants devraient revendiquer auprès de la justice.

Mubake, l’homme indésirable aux obsèques de l’activiste Rossy Mukendi, mais lui parle d’une manipulation des jeunes par ceux qu’il qualifie des petits esprits.

En homme de paix, Valentin Mubake accorde son pardon et demande à ses détracteurs d’en faire autant à son endroit.

Toutefois le président du nouveau parti au sein de l’UDPS demeure critique vis-à-vis des congrès organisés départ et d’autres par ses pairs, disant qu’ils violent les statuts du parti notamment dans ses articles 19 et 26.

Valentin Mubake promet de corriger ces tares lors du prochain congrès de son parti.

Parlant du processus électoral, le président de l’UDPS / le peuple reste catégorique « il n’y aura pas d’élections dans ce pays sous le règne de Mr Kabila avec une CENI inféodée au pouvoir » aussi ajoute-t-il qu’en conditionnant la tenue des élections à l’usage de la machine à voter comme seul mode de vote, en dépit de toutes les contestations, la CENI traduit clairement son refus d’organiser des élections crédibles et transparentes .

Jean-Paul MUBIAYI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here