« Pas d’élections apaisées sans libération des prisonniers politiques et d’opinions » ACAJ

0
31

Pour Georges Kapiamba, président national de l’association congolaise d’accès à la justice, le moment est propice à un mois et quelques jours des élections pour exiger la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinions.

L’ACAJ cite notamment Eugène Diomi Ndongala, Franck Diongo, Jean Claude Muyambo et Carbone Beni. Une réponse positive du gouvernement à cette requête devra favoriser selon le no1 de l’ACAJ, la décrispation politique ainsi que la réconciliation nationale.

Dans le cas contraire, L’ACAJ annonce qu’il sera dans l’obligation d’ouvrir la consultation des différentes organisations non gouvernementales élargie aux mouvements citoyens en vue de l’organisation d’une grande marche de revendications.

En ce qui concerne Eugène Diomi Ndongala, l’ACAJ réitère sa demande auprès du gouvernement congolais de faire exécuter la décision du comité des droits de l’homme de Nations-Unies.

Jean Paul Mubiayi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here