Cooptation des chefs coutumiers au Sud-Kivu, certains crient à l’injustice dans la sélection

0
281
Des chefs coutumiers

Les bami Pierre Ndatabaye de la chefferie de Ngweshe, dans le territoire de Walungu et Marcel Munganga de Nindja contestent la façon dont la procédure de cooptation s’est déroulée dans la province du Sud-Kivu.

A travers un point de presse qu’il a tenu ce mardi 12 février 2019, le conseil de ces deux chefs coutumiers Arnold Nyaluma, a dénoncé l’influence qui a émaillé le processus et annonce la poursuite de leur action en justice jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

Alors qu’aucun consensus n’a été préalablement trouvé entre les deux candidats en lice [madame Naweza et le Mwami Ndatabaye] lors des assises de présélection convoquées par l’antenne de la CENI en territoire de Walungu, la CENI Sud-Kivu a pris le choix d’annoncer la cooptation de madame Félicitée Naweza.

« Le 4 février dernier, l’antenne locale de la CENI Walungu a invité les deux chefs de chefferies […] aux fins d’une cooptation. A l’issue de la réunion, on n’a pas pu trouver de consensus. Un procès-verbal de non-consensus a été dressé. Or comme le veut la loi, le lendemain [du non-consensus], un vote doit être organisé […]. La CENI a plutôt, de manière unilatérale désigné la représentante de la chefferie de Kaziba », a précisé le professeur Arnold Nyaluma, un des conseils du mwami Ngweshe.

Le conseil du Mwami Ndatabaye conteste par ailleurs la qualité de chef coutumier de madame Félicitée Naweza qui, jusqu’à présent joue l’intérim de chef de chefferie de Kaziba. A en croire les avocats du mwami Ngweshe, madame Naweza devait être munie d’une procuration du Mwami de Kaziba qui est un homme majeur, et par ricochet susceptible d’engager la responsabilité émanant de la plénitude de sa personnalité.

Dans le territoire voisin de Kabare, le Mwami Marcel Munganga de Nindja a également saisi la justice, à travers le même conseil que son homologue de Ngweshe. Pour son cas, le mwami Marcel a été interdit d’accéder à la séance de présélection qui s’est opérée à Kabare en date du 4 février. Il est un des fils héritiers qui se disputent la succession à leur père à la tête de la chefferie de Nindja. Résultat: c’est le mwami Désiré Kabare (Une autre chefferie du même territoire) qui est coopté.

Sur base du conflit qui oppose les deux frères, Marcel et Freddy tous deux fils de la lignée royale de Nindja, l’antenne territoriale de la CENI a préféré le second à son frère ainé. C’est pourtant monsieur Marcel Munganga qui est repris sur la liste des chefs coutumiers du Sud-Kivu.
Les voix de ces deux chefs coutumiers viennent se joindre à celles de leurs collègues de Fizi qui ont contesté la cooptation du mwami Sibatwa Djuma Lubunga pour le compte de leur territoire.

Pour sa part, la CENI; antenne du Sud-Kivu, demande à tous ceux qui se sentent lésés de se plaindre auprès de la Cour d’Appel pour mettre fin à leur différend.

Crispin KYALANGALILWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here