Dany Banza aux candidats malheureux de Likasi : les recours peuvent attiser l’inimitié avec les députés élus que nous devons soutenir

0
36

Toujours attaché à sa ville de Likasi qui l’a porté au parlement en 2006 et 2011, le Président national de l’ACO, Dany Banza Maloba a voulu encourager les nouveaux élus à travailler sans relâche pour les intérêts de cette ville. Dans une longue interview, il préconise un cadre de concertation des députés pour harmoniser leurs vues.

« Je félicite les députés de Likasi qui ont été élus, et bonne chance à eux. Mon seul conseil à leur donner c’est de faire mieux que nous. Ce qui nous a manqué c’est d’avoir un cadre de concertation des députés de notre ville. Chacun évoluait de son côté de manière que nous n’avons pas pu mener des actions d’ensemble pour le bien de Likasi.

Que les députés mettent de côté leurs différends de campagne et leur positionnement politique. Qu’ils se choisissent un leader, peut-être le plus âgé d’entre eux pour les aider à se réunir régulièrement pour parler des intérêts de Likasi. C’est ce qui nous a manqué à nous.

Aux candidats malheureux comme moi je leur demande un peu de patience. En politique il y a les hauts et les bas. Il y en a qui ont été candidats malheureux aux élections passées mais qui ont été élus cette fois ci, le cas de Hillaire Mubambe, Vital Sunzu, et tant d’autres. Il ne faut pas se décourager. La vie politique est ainsi faite. »

Dany Banza conseille aux candidats melheureux de rétirer leurs plaintes qui risquent d’attiser l’inimitié entre eux et ceux qui ont été élus, le fair-play et la patience s’imposent en ce genre de situation

« J’ai appris qu’il y a des candidats malheureux qui ont introduit des recours en annulation de l’élection des autres. Je décourage cette démarche. Il faut être fair-play, savoir que les dés sont déjà jetés et il ne nous reste qu’à leur donner des conseils et orientations pour qu’ils réussissent leur mandat. Au risque de se faire ridiculiser en se présentant au tribunal sans les preuves probantes de ses allégations.

Les élections de Likasi se sont très bien passées en générale. Elles étaient démocratiques et transparentes. Acceptons le résultat. Cela demande du courage politique vu que la défaite est toujours orpheline.  5 ans c’est trop petit et ça passe vite. Ces plaintes peuvent aussi avoir le mérite d’attiser l’inimitié entre les personnes inutilement. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here