Les Trois péchés de Martin Fayulu selon la jeunesse de l’Ensemble de Moïse Katumbi

0
386

Très remontés suite aux attaques orientées vers l’actuel coordonnateur de LAMUKA par certains mouvements des jeunes acquis à l’ancienne tête d’affiche de l’opposition à la présidentielle de décembre 2018, les jeunes Katumbistes (AMK) sont revenus au cours de leur déclaration ce jour sur les trois faux pas du président national de l’Ecide qui remettent en question sa capacité de mener à bien une mission aussi noble que celle inscrite dans l’agenda de la plateforme de l’opposition LAMUKA. La mission consiste à travailler pour la défense des valeurs républicaines.

Les jeunes de l’AMK rappellent premièrement qu’en votant  pour André Kimbuta comme gouverneur de Kinshasa en 2007, M. Fayulu avait hypothéqué l’avenir des Kinois au dépend de ses propres intérêts.

Deuxièmement ces jeunes ont révélé que pendant que l’opinion tant nationale qu’internationale attendait les résultats des dernières élections au pays, Fayulu a été voir la patronne de la Monusco pour lui faciliter la rencontre avec Joseph Kabila à l’insu de ses paires de l’opposition.

Troisièmement la  jeunesse de l’AMK a indiqué que M. Fayulu n’a pas été cohérent envers lui-même lorsqu’il refuse de reconnaître Félix Tshisekedi comme Chef de l’État en même temps il lui fait une proposition de cogérer une période transitoire au pays.

Cette page des linges sales dévoilée par la jeunesse de l’AMK sur le parcours de Martin Fayulu ne vient que compliquer les calculs de celui qui continue à revendiquer la vérité des urnes.

Cependant Moïse Katumbi et Jean Pierre Bemba d’autres leaders de cette plateforme de l’opposition ont choisi de faire l’opposition républicaine, toutefois  les retrouvailles pour ces personnalités fixées pour le 20 juillet à Lubumbashi ont été reportées pour le 24 juillet prochain.

Jean Paul Mubiayi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here