FC Renaissance : Papy Kimoto claque la porte suite aux attaques dont il est victime

0
146

C’est devant un parterre de médias locaux et internationaux que l’entraîneur de l’équipe de Renaissance du Congo a annoncé avoir déposé, il y a 24 heures, sa démission auprès de la ligue nationale de football.

Papy Kimoto dit regretter le comportement malveillant à son égard d’un groupe de supporters dont le quartier général se trouve devant l’église ACK. « Jai été agressé par une poignée des supporters qui ont l’habitude de s’installer devant l’église ACK, ce n’est pas une affaire de tous les supporters ».

L’ancien coach de Renaissance dit craindre pour sa vie, objet des menaces de mort depuis la sortie ratée de l’équipe Renaissance face à l’équipe de Sanga Balende.

Et pourtant le gros du travail attendu a été réalisé soit un bilan d’une vingtaine des victoires, 3 matchs seulement perdus et 3 matchs nuls sur les 26 matchs joués, a révélé Papy Kimoto ce vendredi 20 septembre à la presse.

L’entraîneur désormais libre dit aussi n’avoir pris aucun engagement avec une quelconque formation sportive. Il devra apprécier des éventuelles offres lui proposées par des clubs tant au niveau national qu’international sur base bien entendu d’un discours convaincant et d’un engagement important des dirigeants.

Accusé en outre d’être derrière le transfert du joueur de Renaissance Tusilu vers Daring, Papy Kimoto rejette en bloc avant de qualifier de fausses toutes ces allégations.

Toutefois, Papy Kimoto n’exclut pas l’option de renouer avec les oranges au cas où les conditions sont réunies.

Jean-Paul Mubiayi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here