Gécamines : à Likasi la société entend accroitre ses réserves pour augmenter la production dans ses nouvelles usines

0
331

A l’occasion de la visite du PCA de Gécamines accompagnés de quelques personnalités de la RDC dans les installations de Gécamines à Likasi, il a été constaté les efforts fournis par la société minière de l’état pour améliorer sensiblement sa production de cuivre qui avoisine actuellement les 2500 tonnes le mois.

Partie du broyeur de Kamatanda, dans les environs de la mine portant le même nom, la délégation a visité les prouesses réalisées par Gécamines pour se doter d’un outil de travail moderne et adapté à ses besoins de production.

La mine de Kamatanda est l’une des sources des minerais qui approvisionnent actuellement l’usine métallurgique de Shituru. Pour le Directeur de la Géologie, Ludovic Monga Banza, le travail est en cours pour augmenter la vie de cette mine en augmentant les réserves par une nouvelle recherche.

Au Heap Leaching de Panda, le minerais est entreposé sur des tas et connait l’arrosage à l’acide et la solution recueillie dans les bassins et pompée dans la salle d’extraction par solvant.

Cette nouvelle unité de SX a été mise en place en début 2019 et contribue à l’amélioration de la qualité et la quantité des cathodes de cuivre produites à ce jour. Ce nouveau procédé a, selon Désiré Mbay Mukoj, des avantages, notamment dans la commercialisation des cathodes de cuivre.

La salle d’électrolyse de Shituru qui a été rénovée travaille à ce jour à plein régime et assure la production telle qu’assignée par le Conseil d’Administration de Gécamines. Un motif de soulagement pour Albert Yuma et ses hôtes. La Gécamines est sur la voie de sa relance effective et continue de fournir des efforts pour sa modernisation totale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here