État d’urgence : une plainte à charge d’Alexis Thambwe Mwamba pour offense envers le chef de l’Etat.

0
256

Le MDEC et sa plate-forme LCM ont déposé la plainte à charge de Alexis Thambwe Mwamba pour offense envers le chef de l’Etat.

C’est un geste décisif pour le changement en marche qui attend que justice soit faite au sujet de ce que ses membres qualifient de « l’offense au chef de l’Etat », lors de la sortie médiatique du sénateur Alexis Thambwe Mwamba le samedi 11 avril 2020 dernier sur la question relative à l’ordonnance présidentielle décrétant l’Etat d’urgence sanitaire.
« Au mépris du peuple congolais en général et de notre pays en particulier, l’honorable Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat, a, en date du samedi 11 avril 2020 au cours d’une déclaration politique sur la radio Top Congo FM dans l’émission spéciale Face à face, de 19h, publiquement présenté le chef de l’Etat comme ayant délibérément violé la constitution de notre pays en proclamant l’Etat d’urgence sanitaire  » ont mentionné ces cadres de la plate-forme alliée au parti présidentiel dans l’introduction de la plainte qu’ils ont déposée ce mardi à la cour de cassation et dont le contenu a été révélé lors point de presse les après-midi de ce même mardi 21 avril.
Pour le changement en marche, les propos du président de la Chambre haute du parlement congolais à cette émission ont été de nature à ternir l’image du chef de l’Etat Félix Tshisekedi et à le présenter comme irresponsable vis-à-vis de l’opinion publique nationale et internationale. « En jetant l’opprobre sur le chef de l’Etat qui représente le pays et qui en est le symbole, le Sieur Alexis Thambwe Mwamba a ainsi ridiculisé tout un pays et son peuple « et d’ajouter que ce comportement engage sa responsabilité pénale et tombe sous le coup d’outrage envers le chef de l’Etat, faits prévus et punis à l’article de l’ordonnance loi no 63/300 du 16 Décembre 1963, publié dans le moniteur congolais de 1964 page 7 ont-ils précisé.


Il faut noter que l’initiative du dépôt de la plainte à charge de l’actuel président du sénat Alexis Thambwe Mwamba est née du Dr Jean pierre Kanku Mukandi patron du parti Mouvement debout congolais, un parti qui est toujours à la manoeuvre pour une dissolution du parlement, car selon son président, le parlement en place n’est pas le reflet de la volonté du peuple acquis au changement, de même que le gouvernement du régime, c’est un parlement qui travaille en parallèle de la vision du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

JP Mubiayi