RDC : Manifestations dans plusieurs villes contre la designation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI

0
91

Des milliers de millitants de l’Union pour Démocratie et le Progrès Social (UDPS) s’étaient donné rendez-vous dans quelques villes de la RD Congo. De Kasumbalesa à Kinshasa, passant par Lubumbashi et Mubimayi, ils ont réussi à contourner les mesures des autorités interdisant les manifestations publiques.
Au parti présidentiel, la mobilisation avait commencé tôt le matin, combattantes et combattants devraient intériorisés les mobiles de la démarche à savoir obtenir l’annulation de l’ entérinément par l’assemblée nationale de celui qui a été désigné comme remplaçant de Corneille Nanga à la tête de la centrale électorale.
« On ne veut pas entendre d’un remplaçant de Corneille Nanga, Ronsard soit-il, avant l’audit mais aussi la réforme de la loi électorale « ont lancé plusieurs manifestants présents ce jour dans les rues de Kinshasa.
D’autres revendiquaient la dissolution de l’assemblée nationale.


Mais la police ne va pas tarder à réagir et a reussi non sans peine à disperser une foule qui ne faisait que s’accroître aux alentours du siège du parlement.
Selon le secrétaire général de l’UDPS, le bilan ferait état de 3 morts et plusieurs blessés dont certains du côté de la police. D’autres dégâts matériels ont été constatés entre autres , le saccage du sièges du PPRD et celui du Parti Travailliste, mais aussi la dégradation du bâtiment de l’église Armée de l’Eternel du pasteur Sony Kafuta .

A Mbujimayi, la marche s’est déroulée sans incident majeur se félicitent les organisateurs et les autorités locales. Ce qui n’a pas été le cas à Lubumbashi où l’interdiction des manifestations publiques par le maire de la ville a curieusement coïncidé avec le debut d’un confinement de la ville sur le fond du covid-19. Cela n’aura pas suffit pour dissuader les manifestants qui ont arpenté plusieurs rues de la ville scandant des chants contre la désignation de Ronsard Malonda mais aussi les décisions des autorités locales qu’ils jugent politiques et inopportunes. La même attitude et le même engouement ont été observés à Kasumbalesa.

La police et l’armée étaient déployées dans la ville de Lubumbashi. Ils ont tiré à balles réelles pour disperser les manifestants.
D’autres marches sont annoncées dans les jours qui viennent pour protester contre la designation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Pour rappel, Ronsard Malonda a été désigné par les confessions réligieuses pour succéder à Corneille Nanga à la tête de la CENI. Une désignation qui n’a pas rencontré le consensus notamment avec l’opposition des églises catholiques et protéstantes.

Global Infos