Un homme normal ne peut pas faire plus de deux mandats au pouvoir s’il veut rester en bonne santé dans ce pays là. Félix Tshisekedi

0
189

« Ce n’est pas évident…,il faut se ménager « . Ces mots sont revenus à plusieurs reprises dans le speech du chef de l’Etat congolais arrivé au bout de son séjour belge ce jeudi 01 octobre pendant qu’il répondait à la question de savoir comment fait-il pour gérer la pression qu’il subit d’une part de sa coalition avec le FCC et d’autre de son propre parti, lequel par moment arrive à nager à contre courant vis-à-vis de lui même.
C’est ici l’occasion pour Félix Tshisekedi de révéler l’héritage que lui a laissé son père;celui d’une grande tolérance jusqu’à ce que les avis soient conciliés.

Je peux vraiment vous dire à coup sûr que moi je ne peux pas m’eterniser au pouvoir à cause de ça.
Parce que j’ai découvert qu’un homme normal ne peut pas faire plus de deux mandats s’il veut rester en bonne santé dans ce pays là la RDC.

Félix Tshisekedi

a donc lâché le président de la RDC avant de préciser que pour faire échapper la pression il faut parler aux gens car, renchérit-il, ce sont eux qui vont vous aider à orienter les choses pour qu’en fin leur pression soit évacuée.


Ce n’est qu’après ce face-à-face avec la presse congolaise de l’étranger que Félix Tshisekedi a regagné son pays dans la soirée du jeudi avant de prendre part à la réunion du conseil des ministres ce vendredi 02 septembre 2020.

JP Mubiayi