RDC : Pour atténuer les effets du Phénomène « Bilanga « il faut ériger une clôture sur une bonne distance » soutient l’IGF Victor Batubenga à Lufu

0
44

C’est dans le cadre de ses prérogatives de surveiller la chaîne des dépenses publiques, les régies financières,les services d’assiettes, les entreprises de l’Etat ainsi que les gouvernements provinciaux sur toute l’étendue du territoire national que l’inspection générale des finances par l’entremise de son chef de service adjoint en mission dans le kongo central s’est intéressé ce samedi 03 octobre sur le système de travail du bureau de la direction générale des douanes et assises de Lufu ;aux frontières qui séparent la RDC de l’Angola.
Sur place, Victor BATUBENGA a déploré l’existence du phénomène « Bilanga « consistant à faire passer les marchandises sans que les services douaniers ne s’en aperçoivent.
Avec plus de 250 procès verbaux établis en moins d’une année en rapport avec ces cas de contrebande, la fraude est réellement fréquente témoigne le chef du bureau de la DGDA, ce,avant de saluer le mécanisme instaurer par l’IGF pour restreindre le champ d’action des contrebandiers.
C’est pour cette raison que l’IGF Victor Batubenga n’a pas cessé de soutenir l’idée du prolongement du mur sur une bonne partie de ces frontières afin d’atténuer dit-il les effets du Phénomène  » Bilanga  »
« …il ne faut pas se voiler la face le phénomène Bilanga existe ici ,et je crois qu’il est de la responsabilité du gouvernement et des forces de sécurité de faire en sorte qu’on diminue le plus possible…et pour que la route légale soit respectée il ya un certain nombre de préalables notamment la construction d’un mûr sur une bonne distance » a insisté Victor Batubenga.
À noter, cette mission de l’IGF d’encadrer les régies financières pourra permettre à l’Etat congolais de renflouer la caisse mais aussi de respecter le circuit des finances publiques tel que souhaité .
Il faut aussi noter les inquiétudes des autorités douanières après avoir constater que ces jeunes contrebandiers opèrent sous l’oeil faible des agents de la DGM et ceux de la police

JP Mubiayi