LA SITUATION SOCIALE DES MILITAIRES ET DES POLICIERS AU COEUR DES ENTRETIENS ENTRE FÉLIX ANTOINE TSHISEKEDI ET LES GÉNÉRAUX AMISSI KUMBA ET CHALWE RAUS

0
20

Le Commandant Suprême ,Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a eu ce Vendredi, après midi deux entretiens. Le premier avec le Général de l’Armée Amissi Kumba, Inspecteur Général des FARDC , accompagné de ses collaborateurs dont; le Général Major Akili Mundos, Inspecteur Général Adjoint des FARDC, du Général Major Kasereka Sindani, Inspecteur Général Adjoint des FARDC, du Général de Brigade Molisho Franck, Directeur de Cabinet de l’inspecteur général des FARDC et du Général de Brigade MBIATO KINZOLI, Conseiller Financier de l’Inspecteur Général des FARDC.

Au menu de cette rencontre avec la délégation conduite par l’Inspecteur Général des FARDC, il a été question de répondre aux préoccupations du Commandant Suprême relatives à la gestion et l’utilisation des moyens de l’État mis à la disposition, si ceux-ci seraient utilisés de façon efficiente aux fins de rencontrer les objectifs des opérations fixées.
En plus l’amélioration des conditions de vie des militaires et de leurs familles ont été aussi à l’ordre du jour de l’audience de ce Vendredi au Palais de la Nation.

Sans déroger à la règle, la délégation de l’Inspection Générale des FARDC a profité de l’occasion pour souhaiter les Meilleurs voeux de Bonheur et de Prospérité pour l’année 2021 au Chef de l’État.

Avec le Général de Division Chalwe Raus, Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise, il a été question de recueillir les nouvelles directives trimestrielles, mais aussi le rapport de tous les moyens à la disposition de la Police et la manière de la gestion.

En outre, les mécanismes des recrutements au sein de la PNC, la discipline et le respect des Droits de l’homme ont aussi été évoqués sans détour.
Le Général de Division Chalwe Raus a fait au Commandant Suprême, du lancement dans un proche avenir des Inspecteurs qui auront pour tâche ; traquer les commandants et les policiers qui ne veulent pas mettre leur troupe dans la discipline.

Le Président de la République a convenu avec les deux Inspecteurs Généraux de se retrouver une fois le trimestre pour faire régulièrement l’état des lieux des questions vitales des militaires et des policiers.

Presse Présidentielle