ANALYSE : Pourquoi le choix de Catherine NZUZI WA MBOMBO comme marraine de l’A2R de la députée nationale Henriette WAMU?

0
30

Soucieuse de faire rayonner sa plateforme politique créée dans le seul objectif de soutenir la vision du chef de l’Etat , telle que prônée dans le cadre de l’Union sacrée de la nation, la députée nationale Henriette Wamu Ataminya se déploie de plus en plus pour parvenir à cet objectif. C’est dans cette optique qu’elle est arrivée à arracher le soutien de taille auprès de l’une des grandes références et modèles politiques de la RDC.

Accompagnée de deux membres fondateurs de l’Alliance pour la Réforme de la République (A2R), Hélène Ndombe Sita et Barthélémy Botshali, l’élue de la Funa a – dans une ambiance conviviale – échangé avec Madame Catherine Nzuzi Wa Mbombo, en sa résidence de la Gombe.

Henriette Wamu Atamina était venue solliciter de cette ancienne dignitaire du régime Mobutu non seulement de s’imprégner de sa riche expérience politique et du combat pour la femme, mais aussi de devenir la marraine de l’Alliance pour la Réforme de la République.

« (…) L’objectif que nous poursuivons dans cette rencontre , c’est celui de nous imprégner de votre riche expérience, de puiser dans les ressorts que vous allez nous indiquer , pour porter encore haut l’étendard de la femme en RDC. Pour y parvenir, nous avons besoin de vos précieux conseils, de votre clairvoyance, de votre sens de l’anticipation. En clair, nous sollicitons votre bienveillance pour que vous daignez accepter d’être la marraine de notre mouvement politique, A2R », s’est exprimée la députée nationale Henriette Wamu Atamina. Une demande qui a trouvé un écho très favorable auprès de
maman Nzuzi Wa Mbombo, qui a aussitôt accepté avec joie et apporté son soutien à l’initiative de l’A2R. Maman Catherine Nzuzi Wa Mbombo s’est montrée disponible d’accompagner et d’apporter sa contribution, à travers des sages conseils pour l’émergence de l’A2R.

Deux fois gouverneure des provinces du Kongo central et de Kinshasa sous le Maréchal Mobutu et ministre pendant la transition 1+4, membre du bureau politique et du comité central de MPR, Mouvement Populaire de la Révolution et actuellement présidente du MPR fait privé, mais aussi chef de la délégation de cette formation politique lors du dialogue inter congolais de Sun City en Afrique du Sud , Catherine Nzuzi Wa Mbombo est considérée aujourd’hui par Henriette Wamu Atamina comme « une pionniere de l’émancipation de la femme de la RDC », car pratiquement seule parmi de nombreux hommes, elle a su distinguer et s’est affirmée.
« Comme vous, nous partageons la même vision que le président de la République, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo , celle de l’Union Sacrée de la Nation. Nous soutenons fermement le chef de l’Etat dans sa vision et sommes convaincus que cette dernière constitue la voie ideone pour le décollage de notre pays », a conclu Mme Henriette Wamu Atamina pour qui, la marraine a vivement félicité et encouragé pour ses nombreuses actions politiques, ainsi que pour sa montée en flèche de Henriette Wamu qui fait la fierté de sa génération.
Dorénavant, l’A2R peut compter sur l’accompagnement de maman Catherine Nzuzi Wa Mbombo.

Jean Paul Mubiayi