Le Cardinal Laurent MONSENGWO, Archevêque Métropolitain de Kinshasa a dit ce 04 janvier 2018, à la cathédrale Notre Dame du Congo, une messe en mémoire des congolais massacrés à Kinshasa, lors de la marche pacifique des chrétiens du dimanche 31 décembre 2017.

Au-delà des centaines d’anonymes, plusieurs leaders de la société civile et de l’opposition, ont pris part à cette célébration eucharistique.

Au cours de ladite messe, l’officiant du jour a, dans son homélie, rendu hommage à ces énièmes martyrs congolais tombés sous les balles et la barbarie des forces de l’ordre et de l’armée congolaise.

IMG 20180105 WA0005

Il a ainsi exhorté les uns et les autres à être vecteurs de la paix, de la charité, partout où ils sont à l’exemple de Jésus-Christ, et surtout à s’abstenir de tout ce qui est passager.

« Ces martyrs de la démocratie devraient désormais constituer une référence pour la génération actuelle et à venir. » A-t-il martelé.

Message qui a été relayé par le  président de l’UNC, Vital Kamerhe, qui au sortir de cette messe a renchéri devant la presse que la valeur d’un homme politique, c’est l’histoire qu’il laisse derrière lui.

Ce 04 janvier est également l’occasion pour le peuple congolais en général et l’église catholique en particulier, à travers cette messe de rendre hommage aux martyrs de l’indépendance de notre pays et qui, au prix de leur sang, avaient défié l’intolérance des colonisateurs, le 04 janvier 1959.

Jean-Paul Mubiayi

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici