Le sénateur Eddy Mundela devient le premier vice-président de la Chambre haute du Parlement. Il remplace à ce poste, Samy Badibanga qui avait démissionné il y a près de trois mois.

M. Mundela était le  candidat unique à ce poste. Sur 92 votants, il a recueilli 80 voix, soit la majorité absolue. Membre d’Union sacrée de la nation, sa candidature a été soutenue par le parti présidentiel, l’UDPS. La candidature de son concurrent Georges Éric Makangu n’a pas été retenue.

Globalinfos.net