Reçu et fouetté par la formation de l’USM Alger 3-0, le dimanche 12 février dans la capitale algérienne, le FC Saint Éloi Lupopo pouvait s’attendre à tout sauf à une telle défaite devant les algérois. Mohamed Magassouba justifie le déraillement des cheminots par le manque de compétition dans les jambes, à cause de l’arrêt de la Ligue Nationale de Football depuis le mois de décembre 2022.

” Nous n’avons pas de compétition dans les jambes. Les jeunes n’etaient pas en jambe, et ils sont tombés devant des joueurs qui viennent fraîchement du CHAN qu’ils ont joué jusqu’en finale. Nous c’est depuis le 21 Décembre qu’on a plus de compétition”, a expliqué le technicien malien.

Il faut tourner la page de la première journée et se concentrer sur la deuxième qui arrive ce 18 février, au Levy Mwanawasa stadium de Ndola en Zambie. Les cheminots doivent relever la tête pour garder leurs chances de qualification.

Michael Patient