Rebecca Mpunga est née et grandie à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, en RD Congo. Licenciée en sciences biologiques à Arizona State University, aux États-Unis, actuellement, elle poursuit ses études en MBA( Master of Business Administration)/MHA( Master of Healthcare Administration).
Rebecca Mpunga est Fondatrice de l’académie Forex MadeEz qui a vu le jour aux États-Unis, à Texas, entre les 4 murs de sa chambre.

Cette semaine, le desk femme de Globalinfos.net est allé à la découverte d’une jeune entrepreneure, spécialiste de la cryptomonaie.

Le Forex, un désir d’être financièrement indépendante

J’ai eu mon premier boulot à l’âge de 18 ans aux Etats-Unis. J’avoue que vivre paycheck après paycheck n’est pas du tout facile. Majoritairement, les factures réclament votre salaire. C’est-à-dire, après avoir fait 40 heures de travail par semaine, lorsque vous recevez votre paie, il y a toujours une facture à payer ou des besoins qui épuiseront au moins la moitié de votre paie. Alors, j’ai décidé d’en apprendre plus dans le domaine financier (Forex) afin d’atteindre cette indépendance financière.

Un programme d’investissement qui n’a pas fini sa course

Le domaine dans lequel j’entreprends est majoritairement dominé par les hommes. Alors en tant que femme entreprenant dans le Forex, c’est assez serré de s’imposer.
J’ai mis au point une stratégie, un programme d’investissement qui a avorté. Pour une première expérience, tout s’est passé comme prévu. Pour la deuxième phase, les gens ont réclamé de hausser la barre pour avoir plus de profits. Malheureusement, il nous fallait obtenir un compte business pour permettre plus de flux et éviter des investigations sur un compte personnel, celui précisément, de notre chargé de finances au Congo. Le système nous ralentit encore, suite au fait que le Forex n’est pas légalisé au pays. Nous avons dû interrompre pour tout le monde (européens comme africains), pour ne pas contrecarrer les congolais, les bénéficiaires principaux. Le Forex oui, mais pas sans le congolais.

L’éducation financière, une opportunité dédier principalement au congolais

Je me bat pour que les gens aient de l’argent (rires). Mon but est d’éduquer la population congolaise principalement dans le domaine du Forex. Ces choses nous ne les apprenons pas à l’école, pourtant elles sont très importantes. Surtout dans un pays comme le nôtre (RDC), où trouver de l’emploi est aussi difficile. Le Forex peut donner une lueur d’espoir aux désespérés. Nous pouvons ensemble apporter une contribution au développement du pays. Moi j’ai choisi de contribuer en passant la connaissance que j’ai acquis dans le domaine du Forex.

Un mot à la femme

La femme actuelle peut entreprendre aussi dans les domaines dominés par les hommes. Parfois, en tant que femme, nous avons peur de traverser cette frontière sociale qui sépare les domaine masculin des domaines féminins. En toute réalité, cela est considéré comme une limite mentale/psychologique.

Rebecca Mpunga, grâce à Forex MadeEz a été nominé à la 3eme édition de Financial Market Institute of the year 2021 ( Institut Financier de l’année ), compte tenu de la performance de son academie dans le marché financier. Elle a un sens de recherche très poussé, et elle ne s’en lasse pas. Elle aime bien regarder les série sur Netflix et Amazon prime video. La traider regarde aussi les Bobodiouf sur YouTube.

Eunice Musau