C’est une nouvelle attaque attribuée aux combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) a fait au moins six morts dans la nuit de vendredi à ce samedi 2 octobre à Komanda, dans le territoire d’Irumu (Ituri). Selon la société civile, des maisons et véhicules ont aussi été incendiés par les assaillants.

L’attaque a duré plusieurs heures. De nombreuses personnes sont portées disparues, selon la même source.

« Il y a six maisons et six véhicules incendiés, six morts dont deux femmes et quatre hommes. Ils ont emporté plusieurs personnes en brousse. L’attaque a débuté à 19H00 et a duré plusieurs heures », explique Daniel Herabo, président de la société civile de Komanda.

Il s’agit donc d’une deuxième attaque meurtrière sur Komanda en l’espace de deux semaines. La première avait fait au moins quatre morts et une trentaine de maisons incendiées. Depuis, les ADF ont multiplié leurs attaques dans les villages environnants de Komanda, notamment Makayanga. Plusieurs habitants avaient déjà fui attaques dans les villages environnants de Komanda, notamment Makayanga. Plusieurs habitants avaient déjà fui Komanda pour se réfugier.

« C’est la psychose qui règne, le peu de gens restés ici, environ 10% risquent de vider Komanda », redoute M. Herabo.

Jeff kalala