L’organisation non gouvernementale Binadamu en action, invite le service de l’hygiène de bien faire son travail, afin d’éradiquer contre les poissons pourries qui se vendent dans des différentes chambres froides de la ville de tshikapa, pour épargnés la population aux maladies dangereuses.

D’après Julie ochano, coordinatrice de cette organisation non gouvernementale, la vente des poissons pourries est devenu un acte habituel dans la province du Kasaï, surtout dans la ville de tshikapa.

Cette dernière, appelle la population de la province du Kasaï à la vigilance pour se protéger contre les maladies dues aux poissons pourries.

Rappelons que dans des différentes chambres froides, les poissons pourries se vendent et pendant ce temps, binadamu en action appelle le service de l’Etat de bien faire son travail.

Mpandanjila Mukuna