Les activités socio-économiques ont repris timidement ce mercredi 26 mai 2021 dans les quartiers situés au nord de Goma et dans certains villages du territoire Nyiragongo qui n’ont pas été touchés par la lave du volcan le samedi 22 mai dernier. Des boutiques et autres commerces ont ouvert. Le transport en commun est également opérationnel.Au centre ville, les activités socio-économiques tournent au ralenti. Seulement 10 % des maisons des commerces ouvrent leurs portes, selon les témoignages recueillis sur place.

Le transport en commun est normal au centre ville de Goma.

Les cendres volcaniques qui ont envahi le ciel de Goma et du territoire de Nyiragongo dès mardi matin ont diminué. Les tremblements de terre ont également diminué d’intensité. Ceux enregistrés depuis dimanche à mardi ont créé plusieurs fissures dans les quartiers de Goma. Des habitations se sont également écroulées causant au moins 8 blessés.

Pendant ce temps, plusieurs centaines de sinistrés affluent à l’école primaire Kahembe dans le territoire de Nyiragongo. Sur place, ils attendent l’assistance en vivres et en non vivres promis par le député national Patrick Munyomo et ses partenaires dont la société Premidis.

L’éruption du samedi 22 mai 2021 a fait au moins 31 morts. Certains habitants sont morts par asphyxie en voulant traverser la lave qui a coupé la route nationale numéro 2 à Kilima Nyoka dans le territoire de Nyiragongo, d’autres par accident de circulation sur leur chemin de fuite.

Globalinfos.net