Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant Général Constant Ndima a réuni ce  mardi 18 mai 2021 à son cabinet de travail (au musée de Himbi, à Goma), les membres de la communauté humanitaire œuvrant dans sa juridiction. Il s’agit notamment  des agences des Nations-Unies, des ONG internationales et nationales qui œuvrent dans le Nord-Kivu pour subvenir aux besoins humanitaires de la population. L’autorité provinciale leur a rassuré sur la poursuite de leur travail en cette période de l’état de siège. 

  « On a reçu un message très fort de soutien de la part du gouverneur militaire et du vice-gouverneur. Ils veulent que l’action humanitaire continue. Ils veulent qu’on puisse continuer à opérer dans la province. D’après les principes de neutralité et d’impartialité, on n’est pas liés aux militaires mais on comprend que des opérations militaires en cours, risquent de provoquer des nouvelles situations humanitaires. On a demandé à ce que ces situations soient minimisées pour la population et qu’on puisse continuer à faire notre travail. On a reçu des assurances dans ce sens » a dit Diego Zorilla.

Et d’ajouter : 

« Avec la bonne collaboration, le gouverneur militaire a clairement dit qu’il y a maintenant une priorité pour le Nord-Kivu qui est la sécurité. Il faut maintenant rétablir l’autorité de l’État. Il faut maintenant rétablir la sécurité sur tout le territoire du Nord-Kivu. Personne n’est plus sensible que nous. On comprend très bien que la première priorité de la province, c’est la sécurité. Parce que sans la sécurité, il n’y a pas de développement possible. Nous allons être attentifs à ce qui se passe. Nous allons, bien-sûr, accompagner les autorités militaires ».

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima a, officiellement, pris ses fonctions le 10 mai 2021 à Goma. Il a pour mission d’imposer la paix dans cette partie de la République dans un délai de 30 jours, une ou plusieurs fois renouvelables. 

Jeff Kalala