Le ministre ougandais de la Santé a annoncé mardi la présence d’une “épidémie” de virus Ebola en Ouganda, qui a provoqué la mort d’un homme dans le centre du pays, trois ans après le dernier décès recensé.

“L’Ouganda confirme une épidémie de maladie à virus Ebola (MVE) dans le district de Mubende. Le cas confirmé est un homme de 24 ans (…) qui a présenté des symptômes de la MVE et a ensuite succombé”, a déclaré le ministère sur son compte Twitter officiel.

Ce cas provient d’une souche “relativement rare” dite soudanaise, qui n’avait plus été signalée en Ouganda depuis 2012, a précisé l’OMS Afrique, qui a indiqué déployer “une équipe et du matériel pour aider dans les investigations et la riposte”.

Cette annonce “fait suite à une enquête menée par l’équipe nationale d’intervention rapide sur six décès suspects survenus dans le district (de Mubende) ce mois-ci”, a détaillé l’OMS.

“Il y a actuellement huit cas suspects qui reçoivent des soins dans un établissement de santé”, a-t-elle ajouté.

Bwana Muyenga