Le député National Nsingi Pululu a déposé ce jeudi 08 juillet au bureau de la chambre basse du parlement, la proposition de loi de Noël Tshiani.

Cette loi prévoit de verrouiller certaines hautes fonctions au congolais de père et de mère.

Devant la presse, le député Nsingi Pululu chargé de porter cette initiative de Noël Tshiani, ancien candidat président aux élections de 2018, rappelle que cette proposition de loi n’est pas une invention. Déjà à l’époque du président Mobutu, cette initiative était portée et soutenue par les Zaïrois.

Il est inacceptable par hospitalité nous avons accepté les réfugiés au Congo, nous avons accepté d’autres personnes au Congo qu’il soit congolais et ils accèdent au fonction, ils prennent part dans le partage, dans le droit politique même, ils sont ministre, député, Sénateur mandataire, général, Ainsi de suite(…). Les Zaïrois avait compris que l’hospitalité devenait un ennui, ils ont conclu en disant que
ne peut être président de la République que celui qui est né de père et mère zaïrois
” a déclaré le député Nsingi Pululu à la presse et d’insister :

Nous n’ inventons rien. Face aux réalités vécues et vivant actuellement, nous vous disons que la République démocratique du Congo est ouverte à tous le monde mais seulement pour être président de la République, il faut être né de père et de mère congolais” conclut-il.

Il faut rappeler que dans la perspective des élections présidentielles de 2023 en République démocratique du Congo, Noël Tshiani Muadiamvita, avait fait une proposition de loi sur la ” congolité“, spécifiant qu’ “il faut être Congolais de père et de mère”, pour prétendre au fauteuil suprême et à certaines fonctions.
Cette proposition de loi, qui frustre certains congolais.

Bwana Muyenga