La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) et les Forces de Leaders Engagés du Congo (FLEC), ont conjointement adressé écrit au chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, ce mardi 04 mai. Dans un communiqué rédigé en réaction au discours prononcé par le Président de la République Démocratique du Congo, ce lundi dans la soirée, portant sur l’insécurité à l’Est du pays, la nouvelle société civile salue l’état de siège proclamé dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

« La NSCC, plateforme nationale de la société civile et les FLEC, mouvement social, saluent la décision courageuse du chef d’État de décréter l’état de siège sur l’ensemble de toute la province d’Ituri et de Nord-Kivu pris en proie par des barbares sauvages d’une rare cruauté inhumaine » , souligne la lettre.

Et d’ajouter :

« La NSCC et les FLEC estiment qu’il n’existe pas de paix sans justice, elles suggèrent au chef de l’État de prendre d’autres mesures supplémentaires d’accompagnement de cette décision salvatrice en impliquant également la justice tant civile que militaire en vue de prévenir d’une part tout éventuel dérapage et d’autre part, que justice soit faite et réparation tant matérielle que morale soit apportée à la population de l’Ituri et du Nord-Kivu. Le succès de cette décision du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est aussi à ce prix ».

Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi ayant pris cette résolution, la société civile et le mouvement social se sentent concernés et s’estiment capable d’apporter pierre à l’édifice.

La partie Est de la RDC est en proie à l’insécurité. Le chef de l’état a même appelé tous les congolais à la mobilisation totale.

Eunice Musau