L’organisation ACAJ s’est montrée préoccupée par l’absence manifeste de suivi des décisions du gouvernement par des autorités publiques chargées de leur mise en œuvre.

Dans un communiqué publié ce samedi 27 août 202, cette organisation de Georges Kapiamba a dénoncé le non suivi dans le relèvement de l’interdiction de l’usage des plaques minéralogiques bâchées, et des gyrophares.

Par ailleurs, l’ACAJ a noté aussi l’oublie de la décision liée à ” la fermeture des ports maritimes privés, la circulation dans les sens interdits et respect des feux de signalisation, l’annulation de tous les titres fonciers tout le long de la baie de Ngaliema, et l’interdiction de transformer les sous-commissariats de la PNC et des avenues entières, en parkings de véhicules et autres épaves”, a déploré Georges Kapiamba.

Enfin, l’ACAJ s’est dit plus inquiète de constater que lesdites décisions sont délibérément violées par les détenteurs du pouvoir public et leurs dépendants. Ainsi, elle recommande au Premier ministre, Sama Lukonde de prendre d’instantes dispositions pour faire respecter, sans discrimination, les différentes décisions sus évoquées. ”Car, il en va de la crédibilité des institutions ainsi que de leurs animateurs.”

Bwana Muyenga