Les exploitants forestiers du Haut-Katanga demandent au gouvernement congolais d’autoriser à nouveau la coupe du bois rouge. Ce,après la fin du moratoire sur cette activité dans la province.

La demande a été formulée lors d’une rencontre entre les membres de l’association des exploitants forestiers du Haut-Katanga.

En 2018, le ministre national de l’environnement avait créé une commission pour contrôler l’évacuation qui nous avait été permise. Ces services ont travaillé afin que tout ce qui nous a été reproché, exploitation forestière anarchique et frauduleuse, soit remis dans l’ordre. 4 ans après, tout étant sous contrôle, on ne voit pas pourquoi on doit continuer de nous interdire la coupe de bois rouge” a déclaré, jeudi, Jean Lwamba, Président de l’association des exploitants forestiers du Haut-Katanga.

La mesure d’interdiction était conservatoire, c’est-à-dire, pour un temps. C’est vrai qu’on nous avait reproché certaines choses dont l’exploitation anarchique, car à l’époque n’importe qui s’appelait exploitant forestier, explorateur, il y avait immixtion de l’armée et de la police. Et maintenant que cette mesure salutaire a donné des résultats, et que toutes ces préoccupations sont sous contrôle, la mesure d’interdiction ne devrait plus continuer“.

Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga a quant à lui rappelé mardi dernier que la mesure d’interdiction de coupe de bois rouge en province et qu’il avait des preuves qu’il y existait des gens qui continuaient frauduleusement de couper les bois rouges.

Une occasion pour Jean Lwamba de rappeler à tous les membres de sa structure le respect strict de cette mesure en attendant l’aboutissement du plaidoyer lancé désormais pour l’autorisation de la coupe de bois rouge dans le Haut-Katanga.

Jeff Kalala