Après l’acquittement de Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi, des questions se posent sur les fonds décaissés par l’Etat et les maisons préfabriquées pour lesquelles Kamerhe avait été condamné, il y a tout juste deux ans, en première instance à 20 ans de travaux forcés, rappelle Africa News.

Les cargaisons existent bel et bien, mais moisissent dans plusieurs ports notamment en Tanzanie où les autorités menacent de les vendre aux enchères. Ces maisons avaient été commandées pour des militaires et policiers, indique le tri hebdomadaire.

Les cargaisons abandonnées en Tanzanie étaient destinées à la ville de Bukavu, dans le Sud-Kivu, ajoute le tabloïd.

Ces conteneurs qui semblent abandonnés sont devenus encombrants pour les autorités portuaires Tanzaniennes, explique Eco News.

Malgré de multiples correspondances envoyées au gouvernement congolais, personne ne s’est présenté pour réclamer les 216 conteneurs. Ils sont bloqués depuis 2020 dans les entrepôts du district de Ubungo à Dar es Salaam, ajoute le tri hebdomadaire.

Fin juin, le consulat de la Tanzanie pour la région du Katanga a saisi la gouverneure de la province du Lualaba. Dans la correspondance, le consulat fait part de la décision des autorités portuaires de leur mise en vente, «vu qu’aucune entité ne fait suite à leur entreposage », conclut le tabloïd.

Bon début de semaine à tous et à toutes.

Hope Kalumba