Kananga : la population dans la peur à l’approche du 15 mars suite à une menace des milices de Kamwina Nsapu

0
433

La tension monte de plus en plus dans la ville de Kananga, au Centre de la République Démocratique du Congo, à la base, une menace persistante des miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu. Ils ont annoncé leur volonté de faire une incursion sanglante dans toutes les communes de cette ville de la province du Kasaï Central.

Déjà la semaine dernière un groupe de miliciens de Kamwina Nsapu a fait leur irruption dans la commune périphérique de Nganza. Des tirs nourris ont été entendus de ce côté-là entre les forces loyalistes et les éléments de cette milice. Quelques morts ont été signalés et plusieurs blessés. Une situation qui inquiète les habitants de la ville de Kananga qui, depuis plusieurs mois maintenant, s’habituent à des affrontements en plein centre urbain entre les deux parties.

Selon notre source sur place les habitants de la commune de Nganza se sont déplacés en masse vers d’autres communes, craignant d’être la cible des tirs à l’arme lourde et autres armes légères utilisées pour repousser les incursions récurrentes de ces miliciens.

Selon la même source, les miliciens ont annoncé une opération de grande envergure dans toutes les communes de cette ville pour défier les forces loyalistes le 15 mars 2017. Jour de la rentrée parlementaire dur le plan national et même provincial. L’objectif de cette attaque n’a pas été révélé à ce jour.

Cette situation a mis par terre l’économie de cette province. Le train de la SNCC qui approvisionne en certaines denrées connait des difficultés sur son parcours et ne sait plus arriver jusque dans cette ville. Partant de Lubumbashi, dans le Haut Katanga, le train est obligé de s’arrêter à partir de Mwene Ditu, dans la province de Lomami. Une situation qui rend la vie très difficile à Kananga.

Les autorités nationales essaient un tant soit peu de résoudre ce problème de la milice de Kamwina Nsapu, mais à ce jour la situation est loin d’avoir trouvé solution. Du jour le jour cette milice s’étend à plusieurs localités des Provinces du Kasaï, Kasaï central, Kasaï Oriental et même de Lomami.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here